samedi 11 mars 2017

Revue de la PAL - Spéciale Foire du Livre de Bruxelles



Revue de la PAL
 
Spéciale Foire du Livre de Bruxelles




Bonjour chers amis et amies lecteurs et lectrices (belges et non belges) compulsifs.

Aujourd'hui, je me suis rendu pour la quatrième fois dans la plus grande Caverne d'Ali Baba qui soit pour tout lecteur compulsif qui se respecte, j'ai nommé La Foire du Livre de Bruxelles.

Ce fut l'occasion pour moi de ramener 8 nouveaux livres qui viennent donc encore augmenter ma PAL qui devient, comme beaucoup aiment à la nommer "Mon Himalaya à lire". 8 livres que je vous présente maintenant :


A. Petit éloge du Tour de France d'Eric Fottorino (Folio 2€)

Ma toute première acquisition est ce court récit sur la Grande Boucle pour laquelle je me passionne depuis la mort de mon grand-père, qui en était fan absolu. Ce petit éloge est écrit par un des plus grands experts de la Petite Reine, le journaliste (également présent sur le Tour depuis quelques années) Eric Fottorino.






B. Un escargot tout chaud d'Isabelle Mergault  (Grasset)

Voici le premier roman d'une femme que j'apprécie depuis de nombreuses années et que je continue à suivre régulièrement dans l'émission Les Grosses Têtes sur RTL. Tout ceci m'a donné envie de lire son roman.
4ème de couverture : Ce jour-là, le braqueur aurait mieux fait de pousser la porte d'une autre bijouterie. Menaces, ultimatum ou revolver sur la tempe, aucune des six personnes qui se trouvent dans la bijouterie de Rose ne semble impressionnée. Amour, famille, enfants, ils ont tout raté. Alors, vous pensez, un braquage !...
 
 

C. Mon cher stagiaire d'Anouck Laclos  (Livre de Poche)

Voilà donc un roman avec un titre aussi attirant que mystérieux et dont la quatrième de couverture a fini par me convaincre de l'acheter.
4ème de couverture : Le mari d'Anouk vient de mourir. À 42 ans, elle se voit confier les rênes de la maison Van Styn, l'empire du champagne. Andrew, un étudiant américain à l'ambition débordante et au charme fou, rêve d'y faire un stage. Anouk lui laisse sa chance. La soif de connaissances du jeune homme va se révéler troublante...
Entre bulles de champagne et déplacements professionnels de luxe commence un enseignement enivrant aux plaisirs à la française. Jusqu'où Anouk osera-t-elle aller ?
 
 

D. Naissance d'un père de Laurent Bénégui  (Pocket)
 
Dans le même ordre d'idée, un autre livre dont la quatrième de couverture m'a convaincu.
4ème de couverture : Alors qu'une tempête s'abat sur la ville, Romain vit son propre tremblement de terre : sa compagne, Louise, va accoucher d'un instant à l'autre. Dans la salle de travail, le couple rencontre Sandrine, une jeune femme venue seule à la maternité, et pour qui tout ne se déroule pas comme prévu. Deux femmes, deux accouchements et deux naissances en quelques heures : c'est beaucoup pour un homme. Lui qui a peu connu son père doit à présent apprendre à le devenir pour sa fille. D'autant qu'un lien très particulier les unit...
 
 
 
E. Les humeurs insolubles de Paolo Giordano  (Points)
 
Et oui ! Ma passion pour l'Italie a encore frappé !  (l'auteur est originaire de Turin)
4ème de couverture : Madame A. nous a quittés. Celle qui nous avait maternés comme des enfants avec Nora, qui avait chéri notre fils Emanuele comme le sien, a préféré affronter seule le cancer qui la ronge. Sans elle, les métastases se développent sous nos lits. Nous voilà perdus, en proie à nos humeurs égoïstes. Nous a-t-elle laissé assez de force et d'amour pour rester une famille ?
 


F. Venise n'est pas en Italie d'Ivan Calbérac (Livre de Poche)
 
Voilà un livre qui m'a été conseillé par plusieurs lecteurs (dont une de mes professeurs) et que j'ai donc hâte de commencer.
4ème de couverture : Emile a quinze ans. Il vit à Montargis, entre un père doux dingue et une mère qui lui teint les cheveux en blond depuis toujours, parce que, paraît-il, il est plus beau comme ça. Quand la fille qui lui plaît plus que tout l'invite à Venise pour les vacances, il est fou de joie. Seul problème, ses parents décident de l'accompagner...
 


G. Penser et écrire l'Afrique aujourd'hui (ensemble d'articles dirigé par Alain Mabanckou) (Seuil)
 
Evidemment, je ne pouvais pas passer à côté de la dernière publication sortie sous le nom d'Alain Mabanckou
4ème de couverture : Lettres noires : des ténèbres à la lumière - c'est sous ce titre qu'Alain Mabanckou prononçait, le 17 mars 2016, sa leçon inaugurale en tant que professeur invité au Collège de France, une leçon qui vit se bousculer plus d'un milliers d'auditeurs. Conforté par cet écho, Alain Mabanckou a battu le rappel des chercheurs, écrivains et penseurs de l'Afrique postcoloniale, les conviant à venir débattre sur le thème "Penser et écrire l'Afrique aujourd'hui"...
 
 
 
 
H. Chroniques en Thalys d'Alex Vizorek  (Points)
 
Et enfin le dernier, et pas des moindres, le recueil de chroniques d'Alex Vizorek que j'ai eu l'occasion de rencontrer pour faire dédicacer le livre et ce fut une très belle rencontre, car il prend vraiment le temps (et les auteurs qui font ça ne sont pas très nombreux) de parler avec chaque personne, de se renseigner sur sa vie...Une vraie crème ! Donc un livre et une belle dédicace en prime !
4ème de couverture : Si la Belgique était une île, elle serait reliée à la France par le pont Vizorek. Dans ses chroniques, l'humoriste bruxellois vante les illustrations du calendrier de Clara Morgane, décrit avec une pointe de jalousie le sex-appeal de Patrick Bruel et compare sans complexe la Tour Eiffel au Manneken-Pis. Bref, il croque la France comme il croquerait une frite : avec amour.
 



Voilà donc le résultat de ma "pêche du jour" qui fut extrêmement bonne mais coûteuse.

PS : Du point de vue des dédicaces, j'ai pu également avoir une magnifique dédicace de Mme Françoise Houdart sur son livre Retour à Domme.
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire