jeudi 18 août 2016

La valse des arbres et du ciel - Jean-Michel Guénassia

 
La valse des arbres et du ciel
 
Jean-Michel Guénassia




Troisième papier, (on s'achemine doucement vers l'apothéose de ces premiers romans de la rentrée littéraire) et troisième roman qui, lui, nous transporte à la fin du XIXe siècle, dans la vie de personnages très connus : un des peintres les plus connus (si ce n'est le plus connu) de l'époque, j'ai nommé Vincent Van Gogh et son "amante" Marguerite Gachet, la sœur du fameux Docteur Gachet.
 
Le roman est davantage centré sur le personnage de Marguerite Gachet, (Van Gogh n'apparaît qu'aux environs de la page 100) et se partage entre l'histoire passionnée des deux "amants" (Jean-Michel Guénassia nous confie, à la fin, que la réalité du propos est fortement remise en question) et un véritable cours sur la condition de la femme au XIXe siècle.
 
 

A. Caractéristiques du roman


Titre =  La valse des arbres et du ciel

Auteur =  Jean-Michel Guénassia

Edition - Collection = Editions Albin Michel  

Date de première parution = 2016

Nombre de pages =  XXXX pages
 

Note pour le roman = 15/20
 


B. Description de l'œuvre (Quatrième de couverture)
   
Auvers-sur-Oise, été 1890. Marguerite Gachet est une jeune fille qui étouffe dans le carcan imposé aux femmes de cette fin de siècle. Elle sera le dernier amour de Van Gogh. Leur rencontre va bouleverser définitivement leurs vies. Jean-Michel Guenassia nous révèle une version stupéfiante de ces derniers jours.

Et si le docteur Gachet n'’avait pas été l’'ami fidèle des impressionnistes mais plutôt un opportuniste cupide et vaniteux ? Et si sa fille avait été une personne trop passionnée et trop amoureuse ? Et si Van Gogh ne s’'était pas suicidé ? Et si une partie de ses toiles exposées à Orsay étaient des faux ?…

Autant de questions passionnantes que Jean-Michel Guenassia aborde au regard des plus récentes découvertes sur la vie de l’artiste. Il trouve des réponses insoupçonnées, qu'’il nous transmet avec la puissance romanesque et la vérité documentaire qu’'on lui connaît depuis Le Club des incorrigibles optimistes.

 
 C. Mon avis sur le roman 
  
Jean-Michel Guénassia nous offre un récit très intéressant qui, au-delà de la volonté biographique et de l'histoire d'amour, nous dresse un portrait cinglant de la condition féminine et de la condition d'artiste à la fin du XIXe siècle, grâce à cette histoire "interdite" entre Marguerite Gachet et Vincent Van Gogh.
 
Ce roman, accuse, certes,  quelques longueurs, par endroits, mais l'ensemble se laisse lire avec grand plaisir. De plus, la précision historique, de la psychologie des personnages et la fin inattendue contribuent à donner encore plus d'envergure au récit. Cependant, je crois que ceux qui ne s'intéressent ni à Van Gogh, ni à l'Histoire, ni à la peinture, ne seront pas intéressés par ce roman.
 
 
 
D. Quelques bons passages du roman
 
A venir
 
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire